Category: "G"

08/26/08

  07:07:28 am by , Categories: Système d'exploitation, G

Consiste à mutualiser un certain nombre d'ordinateurs en réseau pour créer ce que l'on appelle une "grille" sur laquelle on va pouvoir distribuer des traitements ou du stockage. Plusieurs petits ordinateurs travaillent alors en collaboration pour résoudre un problème complexe, ce qui permet de se passer d'un supercalculateur.

Une grille peut être constituée de plusieurs gros serveurs dans une pièce mais aussi de milliers de postes sur l'Internet.

  07:07:08 am by , Categories: Imagerie, G

Format de fichier graphique mis au point par CompuServe. Il permet de stocker des images comportant au maximum 256 couleurs (8 bits/pixel) et de les compresser sans perte selon un algorithme de type LZH. Ce format est donc particulièrement adapté pour le codage d'icônes ou de logos.

La révision GIF89a permet également de produire des petites animations en stockant plusieurs images successives dans un même fichier.

L'extension des fichier GIF est .GIF

08/26/96

  07:06:30 am by , Categories: Internet, G

Un serveur gopher offre l'accès à une collection de textes classés thématiquement.

Les serveurs gopher sont généralement reliés entre eux. Lorsque l'on consulte un serveur gopher on trouve donc généralement une passerelle vers d'autres serveurs, pour plus d'informations sur un sujet donné.

Certains serveurs gopher permettent en outre d'accéder à des outils de recherche tels que Veronica ou Jughead permettant de rechercher un texte par mot clef sur l'ensemble des serveurs gopher connus.

  07:02:44 am by , Categories: Réseaux, G

Service de communication par packets basé sur le GSM. Il est donc bien mieux adapté à la transmission de données qu'une connexion modem-GSM puisqu'il n'y a plus de notion de durée de communication (pas de circuit réservé) mais une notion de volume d'informations transmises.

Les débits annoncés sont de 56 à 114 kbps. GPRS supporte IP mais aussi X25.

  07:04:44 am by , Categories: Sécurité, G

Extraits de la loi du 5 Janvier 1988 (Loi Godfrain) relative à la sécurité des systèmes informatiques:

Article 462.2

Quiconque, frauduleusement, aura accédé ou se sera maintenu dans tout ou partie d'un système de traitement automatisé de données sera puni d'un emprisonnement de deux mois à un an et d'une amende de 2 000 F à 50 000 F ou de l'une de ces deux peines.

Lorsqu'il en sera résulté soit la suppression ou la modification de données contenues dans le système, soit une altération du fonctionnement de ce système, l'emprisonnement sera de deux mois à deux ans et l'amende de 10 000 F à 100 000 F.

Article 462.5

Quiconque aura procédé à la falsification de documents informatisés, quelle que soit leur forme, de nature à causer un préjudice à autrui, sera puni d'un emprisonnement d'un an à cinq ans et d'une amende de 20 000 F à 2 000 000 F.

Article 462.6

Quiconque aura sciemment fait usage des documents informatisés visés par l'Article 462.5 sera puni d'un emprisonnement d'un an à cinq ans et d'une amende de 20 000 F à 2 000 000 F ou de l'une de ces deux peines.

Article 462.7

La tentative des délits prévus par les articles 462.2 à 462.6 est punie des mêmes peines que le délit lui-même.